Déracinée

Déracinée parle du souvenir de son lieu d’origine et de la vie entre deux mondes ; de l’espoir qui existe dans tout nouveau départ et chaque nouvelle coïncidence.

Dans un châle géant, suspendu du sol au plafond, à mi-chemin entre danse contemporaine, projections vidéos et acrobaties aériennes, Déracinée nous parle de l’espérance, de l’espoir qui survient entre la nouveauté inconnue et le souvenir du confort de l’ancien.

Déracinée, c’est le parcours personnel de Camila Sarrazin, depuis ses souvenirs d’enfance vers les nouvelles racines qu’elle s’est forgée au Danemark, son nouveau pays.

Il y a 16 ans, Camila quitte son Chili natal pour parcourir le monde, jusqu’au jour où elle décide de s’installer à Copenhague, accompagnée de son mari et de sa fille.

Dans Déracinée, elle interroge ce qui se produit lorsque l’on perd la connection avec son propre pays. La manière dont on se lie à son nouveau pays, qui même s’il devient un nouveau lieu de vie, ne fait pas pour autant encore partie de nos souvenirs. Pourquoi se sent-on étranger dans son propre pays? Combien de personnes déracinées existe-t-il autour de nous?

Press quotes:

“Un moment d’éternelle beauté dans “Déracinée”, alors que Camila Sarrazin grimpe inlassablement au sein du flou de son passé en reniant les lois de la gravité.”

★★★★★ Arbejderen, Gert Poder. mai 2014

“Une performance extraordinaire, pourtant étrangement simple dans sa réalisation. Très émouvant et très efficace dans son expression”

★★★★ Folketidende. juin 2014.

“Un voyage symbolique, interprété avec des outils simples, agréable à regarder et magnifique dans un calme parfait. Cette performance de 40 minutes prend vie grâce au came, à l’intensité et à l’imagination de Camila Sarrazin”

GregersDH.dk, mai 2014

“Camila parvient à toucher l’audience entière par sa danse et son langage corporel des plus expressifs, son châle tissé à la main et son expression très forte.

“Peu de moyens scéniques – un impact considérable”

“Une magnifique performance physique”

★★★★  Kulturkongen.dk, mai 2014

 

Galerie

Idée, mise en scène et performance:
Camila Sarrazin

Musique:
Martin Pedersen

Eclairage et vidéo:
Tobias Staal

Scénographie et costumes :
Camila Sarrazin

Consultants:
Tiziana Fracchiola, Jean Michel Guy, Lars Gregersen

Partenaires:
Københavns Musikteater, Teatret Masken, Teater Baltoppen

Soutien:
Performance produite avec le soutien du comité de la Danish Arts Foundation pour le spectacle vivant, la banque Danmarks Nationalbanks Jubilæumsfond af 1968 et la Fondation Bikuben-Foundation.

ContactsGLiMT